Sirop de violette sauvage


Sirop de violette sauvage

Entre la fin de l'hiver et le début du printemps, fleurissent les violettes sauvages dans la plupart des sous-bois, talus ou pelouses*. Les fleurs sont comestibles et peuvent s'utiliser en sirop, diffusant une saveur florale de bonbon d'antan à la violette.


Les ingrédients


50g de violette sauvage/odorante

200ml d'eau froide

1 demi jus de citron bio/NT

200g de sucre


 


Les étapes :

Sirop de violette sauvage

Cueillez plusieurs poignées de violettes sauvages / odorantes / viola odorata (*ne les cueillez que si vous les avez bien identifiées et trouvées dans une zone de cueillette "saine" loin des routes et de toute pollution). Lavez-les à l'eau claire et ne garder que la sommité fleurie de chaque violette, sans la tige.


Laissez-les infuser à froid dans 200ml d'eau froide pendant 12h à 24h, à couvert et à température ambiante, avec le jus d'un demi-citron. Vous pouvez presser/émietter les fleurs pour qu'elles libèrent plus d'arômes. L'eau va peu à peu se colorer en rose clair.


Une fois l'eau infusée pendant le temps imparti, filtrez les fleurs et les presser contre le tamis pour bien tout récupérer.


Faites chauffer à feu doux/moyen l'eau infusée des violettes (200ml) avec 200g de sucre, jusqu'à ce que les grains de sucre se dissolvent complètement dans le sirop.


Comme pour une confiture, transvasez encore chaud/tiède votre préparation dans une bouteille en verre hermétique, en remplissant jusqu'en haut. Retournez ensuite la bouteille la tête en bas, le temps qu'elle refroidisse. Le sirop se conservera mieux en procédant ainsi.


Dégustez le sirop aux fleurs de violettes, dilué avec de l'eau pétillante et fraîche, ou avec des glaçons dans des cocktails.

La couleur variera du fuchsia au rose clair selon la concentration du sirop !


Après ouverture, à conserver idéalement sous quelques semaines au frais.